Marcel PROUST

 

Les Plaisirs et les jours

Bien qu’il s’agisse d’une œuvre de jeunesse, ce recueil, « les Plaisirs et les jours », contient déjà toutes les composantes du style si particulier de Marcel PROUST qui était capable d’écrire sur tout, par exemple sur une fleur fanée ou un rayon de lune.
Pourtant, qu’on ne s’y trompe pas, même s'il vivait dans un monde de sentiments, PROUST n’était pas superficiel et il exprimait souvent des idées graves relatives à la difficulté de vivre et d’être aimé dans un milieu, certes favorisé, mais qui était aussi âpre et cruel.

Et puis PROUST avait une particularité qui le distinguait de bon nombre de ses contemporains : il n’aimait pas la médiocrité.

 

 

(Textes obtenus à partir de fichiers PDF "image" téléchargés sur le site GALLICA)